Première expérience en Workaway. Une volontaire à la maison.

workaway, l'encre vagabonde, voyages

Bien que j’adore voyager, cet été j’ai fais le choix de rester dans la région avec les enfants. D’autres projets trottent dans ma tête pour l’hiver prochain et j’ai le sentiment que je vais avoir besoin de toutes mes ressources pour cela. Aussi, même si nous ne bougeons pas, il n’est pas question de rester enfermés!

Si nous ne pouvons voyager,

alors laissons le voyage venir à nous!

 

Ce printemps, je me suis inscrite en tant qu’hôte sur le site workaway.info, un site dédié au volontariat, aux voyages durables et aux échanges. Je n’étais pas certaine d’avoir envie de recevoir quelqu’un à la maison, pour diverses raisons… J’ai beaucoup de mal à déléguer, à demander de l’aide, je n’aime pas que l’on touche à mes affaires et je suis assez indépendante (ça fait beaucoup finalement!). Et puis, nous avons nos habitudes de vie, notre routine. Mais ces derniers mois passés seule avec les enfants, j’ai appris à lâcher prise sur beaucoup de choses et l’idée d’avoir une personne à la maison trottait dans ma tête.

 

Depuis une semaine, donc, j’héberge une jeune femme originaire de Nouvelle-Zélande afin qu’elle m’aide pour diverses tâches à la maison et je dois avouer que c’est la meilleure décision que j’ai prise depuis des mois! 

Sortir de sa

 

Pourquoi Workaway?

J’ai découverts le principe des échanges volontaires lors de mon voyage au Guatemala, il y a deux ans (vous vous souvenez?). Là-bas, j’avais rencontré un grand nombre de personnes qui voyageaient de la sorte, hébergés et nourris en échange d’un peu d’aide à la ferme, à l’auberge ou dans des familles. Ce mode de vie m’a interpellé et je me suis dit qu’un jour, il faudrait que j’essaye, soit en tant qu’hôte, soit en tant que volontaire moi-même.

Aujourd’hui, c’est en tant qu’hôte que je me lance dans l’expérience. 

L’inscription au site Workaway est gratuite et permet de rentrer en contact avec plus de 3800 hôtes. Il permet d’échanger, de voyager à moindre coûts, d’apprendre, de comprendre, de partager des valeurs communes. Les aides sont variées, allant du babysitting à l’entretien d’une maison, d’un jardin, la garde d’animaux, quelques travaux de bricolage, un projet de longue date à finir… Contrairement aux woofers (dont l’aide est principalement apportée dans le domaine agricole) les workawayers peuvent intervenir dans toutes sortes de domaines.

C’est pour vous si…

  • Vous aimez recevoir du monde chez vous
  • Vous êtes une personne ouverte d’esprit et curieuse
  • Vous aimez partager et transmettre
  • Vous avez à cœur de changer une certaine vision de la société
  • Vous souhaitez sortir de votre zone de confort (mais n’osez pas)

Ce n’est pas pour vous si…

  • Vous avez du mal à déléguer
  • Vous souhaitez préserver votre confort personnel et votre intimité
  • Vous avez trop d’attentes 

En même temps, toutes ces raisons peuvent être l’occasion de tenter l’expérience… justement.

 

Quelques conseils

Le principe étant basé sur l’échange. Il ne s’agit pas seulement d’offrir le gîte et le couvert, mais aussi une expérience, des valeurs. Demandez-vous ce que vous pouvez apporter à cette personne. La pratique d’un instrument de musique? Des notions en informatique? L’apprentissage du tricot, de la couture ou bien votre langue maternelle?

Pour nous, il s’agit du français et un coup de main pour l’entretien de son véhicule de voyage (un van aménagé). Catherine ne parlant que l’anglais, nous sommes en immersion totale avec elle et les enfants lui apprennent de nouveaux mots chaque jour en même temps qu’ils apprennent l’anglais.

Avant de vous décider, prenez soin de bien consulter les profils et n’hésitez pas à poser des questions. Prenez le temps et allez-y avec votre instinct! Ecoutez la petite voix à l’intérieur de vous… mais pas trop 😉

 

 

Soyez clair sur vos besoins dès le départ.

 

 

En ce qui me concerne, j’avais besoin d’une personne pour s’occuper des enfants, les  emmener aux activités, préparer des repas… Et ainsi me libérer du temps pour pouvoir travailler. 

Catherine m’est aussi d’une grande aide dans l’entretien de ma maison et, qui plus est,  ça me fait le plus grand bien d’avoir une personne avec qui discuter!

Soyez attentif, respectueux et humain!

… Envers cette personne mais aussi envers vous-même! Il est possible que cela ne fonctionne pas. Dans ce cas, n’hésitez pas à en parler et mettre un terme (de manière civilisée) à votre échange. C’est important de se sentir en confiance et en accord.

Le voyage peut donc prendre différentes formes et je suis heureuse de faire cette nouvelle expérience cette année!

 

Et vous? Avez-vous déjà fait appel à un(e) volontaire? Est-ce quelque chose qui vous interpelle?

Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Oh !

Un nouveau site ?

On vous explique tout…