Les homeschoolers aussi ont un projet d’apprentissage

les unschoolers aussi ont un projet d'apprentissage

C’est notre troisième année de homeschooling au Québec.

Plus les années passent et plus je lâche prise sur le formel et l’académique, privilégiant les échanges, les expériences de vie, la connaissance de soi et du monde. Nous sommes passés progressivement du homeschooling (école à la maison) vers le unschooling (plus de liberté). Pourquoi? Car cela allait de soi. En suivant les rythmes de chacun, il m’est apparu que c’était plus facile pour moi et pour eux de simplement vivre et de tirer profit de toutes les occasions d’apprentissages (car elles sont multiples).

Cette année, avec le changement de loi au gouvernement concernant l’Instruction publique, il me faut adapter cette liberté d’apprentissage pour qu’elle “fit” avec un certain modèle éducatif préétabli. Ce qui signifie davantage de contrôle et de travail pour moi.

Pour information, voici à présent les obligations des parents-éducateurs du Québec (source: Aqed):

  • Envoyer un avis écrit  au ministre et à la commission scolaire compétente ;
  • Créer et envoyer un projet d’apprentissage  au ministre ;
  • Faire un état de situation et un bilan de mi-parcours ;
  • Participer à une rencontre  de suivi ;
  • Faire évaluer la progression de l’enfant annuellement ;
  • Faire un bilan de fin de projet.

… Finalement, quoiqu’on fasse, on est toujours évalué…

“This is how all people learn.
No flash cards, no grades, no tests, no rewards or punishments are involved in true learning…”
(Sarah Janisse Brown)

Mais parlons justement de notre projet d’apprentissage!

Des cahiers pas comme les autres

Cet été, j’avais mis au rebut tous les cahiers d’apprentissage classiques accumulés depuis plusieurs années, me disant que j’allais chercher sur internet les supports dont j’aurais besoin, au moment où j’en aurais besoin. Et puis, il y a quelques temps, je suis tombée sur la série des cahiers The Thinking Tree qui m’ont interpellé par l’originalité de leur couverture et l’approche éducative axée sur la créativité et l’imagination.

Comme la plupart des supports que je trouve en matière de unschoooling, ils sont en anglais. Ce qui, finalement, est une bonne chose car cela permet de pratiquer une langue seconde par la même occasion.

Ce que j’aime dans ces cahiers, ce sont les illustrations, teintées de poésie dans un univers féerique. J’aime l’imaginaire débordant, exalté de l’enfance. Le principe est celui du DIY (Do it Yourself) ou “fais-le toi-même”! Chaque page donne des pistes, des outils pour explorer une série de livres (au libre choix de  l’enfant) et l’amène à prendre le temps d’observer, d’apprécier ce qui l’anime. Ce peut être par un coloriage tout en écoutant un morceau de musique classique ou bien encore à travers une page où il peut simplement laisser exprimer sa créativité.

J’en ai donc choisis trois, pour commencer:

Pour ma fille de 10 ans : Autumn Homeschooling, un journal qui propose de travailler chaque jour sur un corpus de livres de son choix et dans lequel elle peut soit écrire, dessiner, réfléchir sur un thème en lien avec son livre du moment, pratiquer les mathématiques, recopier un extrait, observer ses émotions…

les unschoolers aussi ont un projet d'apprentissage

Pour mon garçon de 8 ans : Unschooling Journal for Artists & Musicians, un journal qui donne des outils pour explorer les sujets qui le passionnent à travers également un corpus de livres qu’il choisit lui-même. Chaque jour, il peut aller piocher ce qui l’intéresse en fonction de son humeur du moment, s’il souhaite réfléchir, dessiner, écrire, rechercher, calculer…

les unschoolers aussi ont un projet d'apprentissage

Pour moi-mêmeMom’s Homeschooling Handbook, parce qu’il n’y a pas de meilleure façon d’enseigner que de montrer l’exemple! Ce journal me permet de les accompagner dans le processus de réflexion tout en m’amusant aussi!

les unschoolers aussi ont un projet d'apprentissage

Mon dernier, qui a 6 ans, serait encore à la maternelle cette année. Je n’ai donc pas de projet d’apprentissage à fournir au ministère le concernant. Mais cela ne l’empêche pas d’avoir lui aussi son cahier personnel! Nous poursuivons selon la méthode Montessori qui semble bien adaptée avec Le très très gros cahier de Nature de Balthazar.

les unschoolers aussi ont un projet d'apprentissage

Notre projet d’apprentissage

Le choix de déscolariser les enfants apporte une grande liberté dans bien des domaines. Personnellement, je trouve que l’intérêt principale, en ce qui nous concerne, est de pouvoir voyager dès qu’on le veut et dès qu’on le peut. Nous avons donc décidé d’orienter notre année sur les voyages et sur ce qu’ils nous enseignent.

Les équivalences avec les matières enseignées à l’école et les compétences attendues seront donc évaluées à travers les expériences vécues et les travaux fournis en lien avec notre projet, tout au long de l’année.

Voici un aperçu des compétences visées à travers un certain nombre d’activités (suivant le modèle de l’Aqed) :

Domaine d’apprentissage

Compétences et connaissances visées

Activités et ressources utilisées

LITTÉRATIE : Français Lire et écrire des textes variés, savoir s’exprimer clairement Lecture et écriture d’une variété de textes – Sorties culturelles – Discussions orales sur divers sujets.
LANGUE SECONDE : Anglais Savoir comprendre clairement l’anglais Écoute de médias anglophones – Voyage dans des pays anglophones – Lecture de textes en anglais.
MATHÉMATIQUES Apprendre à gérer son argent. Apprendre à résoudre des problèmes Jeux divers – Utiliser les maths pour résoudre des problèmes dans la vie de tous les jours – Recettes de cuisine
SCIENCES ET TECHNOLOGIE Apprendre à utiliser et maîtriser des outils informatiques Utilisation et apprentissage de l’ordinateur
DÉVELOPPEMENT DE LA PERSONNE Adopter un mode de vie sain et actif – Développer sa pensée critique. Sorties de groupes – Pratique de sports – Discussions et réflexions sur différents sujets en rapport avec le développement de la personne
ARTS Utiliser sa créativité pour s’exprimer – Apprécier des œuvres d’art. Réalisation de créations artistiques – Sorties culturelles
UNIVERS SOCIAL Découvrir le monde – Savoir accepter des cultures différentes et s’adapter à elles Discussions et réflexions sur divers sujets en rapport avec l’univers social – Voyages, sorties et explorations diverses.

Bien sûr, l’expérience éducative offerte dans notre famille est beaucoup plus riche que ce qui est documenté dans ce projet d’apprentissage. Ce contenu indique uniquement le minimum requis par la loi, pour nous permettre de concentrer notre temps et nos énergies sur nos enfants.

Nous avons commencé en septembre avec un beau road-trip de trois semaines en Ontario. Découvrez mon article sur l’importance de voyager avec ses enfants !

D’autres voyages seront à venir, restez à l’affût!

Vous souhaitez davantage d’informations sur l’IEF, la non-scolarisation, le unschooling, l’école à la maison… au Québec? Je vous invite à aller consulter le site de l’AQED (Association Québécoise pour l’Education à Domicile) qui offre des documents de qualité et un soutien pour les familles.

Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Oh !

Un nouveau site ?

On vous explique tout…